L’objectif de cette activation est de fournir un contenu de référence général à l’appui des activités de l’administration dans les travaux de reconstruction des dommages causés par le cyclone Matthew (octobre 2016) sur deux zones d’intérêt regroupant les villes de Jérémie et Les Cayes, et de comprendre les vulnérabilités au cours de la période de récouvrement. L'activation d'EMSN-050 visait principalement à détecter les bâtiments et les biens de toutes sortes touchés par le cyclone et à comprendre comment les personnes devaient temporairement déménager dans des camps de personnes déplacées dans leur propre pays (IDP), tandis que les travaux de reconstruction prenaient endroit.

L’approche technique consistait à créer une BDD complète contenant les données de base, ainsi que le statut des actifs et des camps de déplacés internes à toutes les étapes requises, en utilisant un schéma commun pour les rendre comparables. Sur la base des informations extraites par interprétation visuelle d’images satellitaires, une analyse spatio-temporelle a ensuite été réalisée en comparant l’état des actifs et des camps de personnes déplacées entre les différentes étapes.

Les résultats sont présentés sous forme de tableaux contenant, entre autres indicateurs, les dommages matériels, les statistiques à chaque intervalle de suivi, les taux de progression de la reconstruction, regroupés par limite administrative d’intérêt (c’est-à-dire: sous-commune).

Les conditions de base avant l'événement (t0) ont été comparées à la situation après l'événement en trois étapes:

  • t1: jours après l'événement.
  • t2: env. environ. 6 mois après (uniquement les camps de personnes déplacées).
  • t3: env. environ. 12 mois après.

Les produits sont:

  •      Etat d'évolution des camps de personnes déplacées.
  •      Évaluation des dommages causés aux biens, en se concentrant sur les bâtiments, et suivi des activités de reconstruction des biens touchés.

Evolution des camps de personnes déplacées en trois étapes (t1, t2, t3)

Les camps de personnes déplacées ont été cartographiés en trois étapes. Indications pour le logement précaire, tels groupements de logements avec une disposition désordonnée ont été recherchées par des moyens visuels en utilisant trois ensembles d’images et ont été recueillies à leur stade correspondant.

Globalement, un très petit nombre de logements présumés de personnes déplacées ont été observés pour les deux zones d'intérêt à la heure t1. Cela suggère que dans les quelques jours qui ont suivi le passage de la tempête jusqu'à l'acquisition de l'image satellite, la plupart des personnes touchées n'avaient pas encore construit de nouveaux abris. À l'instant t2, le nombre de logements potentiels de personnes déplacées a augmenté dans les deux sites, mais reste faible. Ainsi, le faible nombre de logements potentiels pour personnes déplacées n'implique pas un faible nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Evaluation des dommages et suivi de la reconstruction: étude de l'évolution de l'état du bâtiment en trois étapes temporelles (t0, t1, t3)

Plus de 115 000 empreintes de bâtiment ont été numérisées manuellement grâce à la photointerprétation d'images ortho et post-événement pré-événement. Le statut de chaque bâtiment a été codé en trois étapes: pré-événement (t0), quasi-après-événement (t1) et un an après l'événement (t3). L'évaluation des dommages immédiatement après l'ouragan Matthew a été évaluée en comparant deux étapes temporelles: Status_t0 et Status_t1. Avant l'ouragan, 96 à 97% des bâtiments dans les deux zones d'intérêt semblaient être fonctionnels. Immédiatement après Matthew, 93 à 94% des bâtiments des deux ZI présentaient des traces de dommages, visibles d’en haut, tels que des toits détruits. Seulement 5% à 7% n’ont présenté aucun dommage visible loin de la présence d’eau au sommet des maisons à toit plat en béton.

Le statut de reconstruction a été surveillé en comparant les trois codes de statut aux trois créneaux horaires: Status_t0, Status_t1 et Status_t3. La combinaison possible de codes a été analysée et leur signification interprétée.

Les chiffres agrégés ont abouti aux principales conclusions suivantes:

  • Un effort de reconstruction important a été entrepris la première année après Matthew, 61% des bâtiments ayant été récupérés jusqu'au début de 2018.
  • Mais il reste encore 8% d'activités de récupération en attente.
  • Les bâtiments non vulnérables aux cyclones dans les deux zones d'intérêt n'atteignent même pas 6% du total.
  • Il y a un nombre remarquable de bâtiments supplémentaires dans t3 par rapport aux conditions qui prévalaient avant l'événement, représentant 10% supplémentaires du total des bâtiments dans t3.

 

La liste des produits est disponible ici:

Les Cayes

Jérémie

[EMSN050] Les Cayes: Reference map (Overview A1)

[EMSN050] Les Cayes: Monitoring of Reconstruction Activities of the Assets in t3 (Overview A1)

[EMSN050] Les Cayes: Land Cover Land Use map (Overview A1)

[EMSN050] Les Cayes: Monitoring of Evolution IDP camps t1-t3 Map (Overview A1)

[EMSN050] Les Cayes: Identification of IDP camps Map in three time stages (Overview A1)

[EMSN050] Les Cayes: Damage Assessment of Assets in t1 (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Reference map (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Monitoring of Reconstruction Activities of the Assets in t3 (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Land Cover Land Use map (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Monitoring of Evolution IDP camps t1-t3 Map (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Identification of IDP camps Map in three time stages (Overview A1)

[EMSN050] Jeremie: Damage Assessment of Assets in t1 (Overview A1)

 

Média: